Botanique Photo et Randonnées

Vous êtes sur : Nocueill.fr > Botanique >> Familles de plantes >>> Les Droséracées

-Nouveautés-

Chrono-biologie

Hasards 2014

Coronilla Coronata

-Modifications-

Tulipe d’eau.

-Préparation-

Orchis punaise

Infos recherche
Botanique

Monde Végétal

Les familles de Plantes

À ce jour nous avons le plaisir de vous décrire 18 Familles de Plantes, dont :
    
Apiacées ou
Ombellifères
Apocynacées Astéracées Brassicacées ou
Crucifères
    
Campanulacées Cypéracées Droséracées Fabacées,
Légumineuses ou
Papilionacées
    
Iridacées Lamiacées Lentibulariacées Liliacées
    
Orchidacées Poacées ou
Graminées
Renonculacées Saxifragacées
    
Scrophulariacées     Thyméléacées
    
 

Les Droséracées

étymologie

Du Grec «Droseros» : humide de rosée. Par allusion aux gouttelettes présentes sur les feuilles.

Actualité

Pour le monde cette famille compte seulement six membres. Elles habitent toutes des milieux marécageux.

Il en existe quatre espèces en France, toutes assez rares.

Elles sont toutes carnivores et vivaces. Elles sont connues sur toute la Terre et surtout en Australie.

Caractéristiques des Droséracées

Leurs feuilles réunies en rosette sont munies d’innombrables glandes qui sécrètent un li­quide visqueux. Celui-ci englue les insectes et les empêche de bouger. Ensuite la feuille se replie sur elle même pour digérer les insectes piégés.

Les glandes produisent alors un enzyme digestif semblable à ceux de l’estomac qui va digérer la proie. Le corps de la victime est décomposé et les feuilles absorbent les éléments nutritifs tirés directement de l’insecte.

Les Droséracées trouvent par ce piège à insectes une alimentation azotée manquante dans leur milieu.

Les droséracées ont des fleurs actinomorphes le plus souvent à cinq pétales et à cinq sépa­les.

L’androcée est composé de cinq à vingt étamines libres. Les anthères sont tournées vers l’extérieur.

Gynécée à trois ou cinq stigmates.

Style divisé en trois ou cinq parties.

L’ovaire est à une seule loge, il est supère.

Les fruits des Droséracées sont en capsule.

Commentaires sur les Droséracées

Les Droséracées ont des affinités avec les Violacées et les Saxifragacées.

La Dionée Attrape-mouches que l’on trouve dans le commerce est une Droséracée.

L’Aldovandie à vessies est une plante flottante de l’Europe méridionnale appartenant aux Droséracées. On peut la trouver dans les étangs ou les fossés du Midi de la France.

Chez toutes ces espèces les feuilles sont parsemées de poils et de glandes. Les poils présents sur le limbe s’enroulent sur l’insecte capturé. Après trois captures les feuilles meurent.

Les gouttelettes de liquide visqueux et collant, de couleur rouge, se situent au sommet des cils. Ce sont elles qui vont piéger l’insecte et les enzymes quelles contiennent vont le digérer.

Les Droséracées sont hermaphrodites.

Darwin, vers 1870 fît des expériences sur la nutrition des Droséras. Il en conclût :

Les Rossolis sont, de longue date, des plantes à usage médicinal, mais souvent avec des vertus surestimées. En outre, c’est une plante qui combat la prolifération des bactéries. Elle est calmante et antispasmodique.

Les Droséras sont utilisées dans la fabrication de certains médicaments pour lutter contre la bronchite et la coqueluche.

En usage vétérinaire, la Droséra est encore utilisée, avec, entre autres le Thym, pour la préparations des traitements par inhalation du «rhume du chenil» : maladie infantile des chiots.

En Italie, les anciens préparaient une boisson, de type «eau de vie», avec des extraits de Rossolis : le Rossiglio.

On fabriquait : une «Eau d’Or» ou «Eau de Feu», avec les gouttelettes sécrétées par les feuilles. L’eau en question était censée guérir de toutes les infirmités.

Au XVe siècle les alchimistes pensaient que le Rossolis était un des éléments qui consti­tuaient un élixir de vie et qu’avec celui ci, l’on pouvait fabriquer de l’or.

Jadis, on pensait que les Droséras avaient un effet aphrodisiaque.

Au début du siècle, on la nommait «Young worth» : Herbe de jeunesse car, elle était censée lutter contre le vieillissement.

La Famille des Droséracées sur notre site

#  Droséra à feuilles rondes, Rossolis à feuilles rondes, Roselle, Rosée du soleil, Herbe à la rosée, Herbe à la goutte, Rossolaire, Oreille du diable, Drosera rotundifolia L., etc.