Logo

Vous lisez : Botanique > Règne Végétal >> Genres >>> (III) Carex

Les Genres de Plantes

Carex

Étymologie

Du Grec «  Keirô » : Je coupe. Par allusion aux feuilles des Carexs qui sont coupantes.

Actualité

On compte aujourd’hui environ 1 500 espèces de Carexs dans le monde. Ils peuplent une multitude de milieux, mais leur préférence va surtout aux régions froides et tempérées du Globe.

Certains Carexs ont contribué à la formation de la tourbe depuis son début, il y a environ 9 000 à 10 000 ans.

Sur le Massif du Jura, les Carexs habitent tous les milieux, mais ces plantes sont surtout connues pour leur présence dans les milieux humides comme les tourbières en formation.

D’ailleurs chaque Carex possède des préférences écologiques parmi les différents stades d’évolution qu’offre la tourbière. Ainsi, pour un ou plusieurs stades d’évolution donnés, on note la présence d’espèces de Carexs bien précises :

Ce sont toutes des plantes herbacées et vivaces, arborant un aspect proche des familles des Poacées et des Joncacées. Elles sont toutes au moins feuillées à la base.

  • Magnocaricaies : Laîches qui forment des touradons : Carex elata, Carex paniculata, Carex cespitosa, etc ;
  • Bas-Marais calcaires : Carex davalliana, etc ;
  • Marais de transition : riches en Carexs rares, en Franche-Comté : Carex chordorrhizaCarex heleonastes, Carex limosa, etc.

Les Carexs jouent un rôle certain dans l’évolution des stades de formation d’une tourbière.

En Franche Comté, nous avons pu assister à des opérations de suivi sous forme d’inventaires, de prospections et de comptages, menées par la SBFC Ces dernières permettent :

  • De suivre, principalement l’évolution des principaux milieux humides de la région et : les menaces de disparition, les disparitions avérées, et des recherches d’après les observations des anciens botanistes ;
  • D’alerter les instances locales sur les conduites à tenir vis à vis de ces milieux.

Nous tenons à remerçier particulièrement les organisateurs de ces sorties pour leur aide et pour la convivialité des ces journées…

Dans l’Histoire

  • Les Carexs ont été utilisés dans l’alimentation pendant la Préhistoire à l’époque du Miocène ;
  • Au Néolithique on utilisait leurs feuilles pour fabriquer des cordelettes ;
  • Selon certains livres, leur fibres auraient servi comme succédané à la paille pour la sparterie et le paillage comme beaucoup d’autres plantes de marais (Joncs, etc.).

Caractéristiques des Carexs

  • Système racinaire soit sous forme de rhizomes rampants ou cespiteux. Pour le dernier cas, certains Carexs produisent des touradons (Carex paniculata, Carex cespitosa, etc.) ;
  • Bien souvent, les plantes de ce Genre se multiplient de manière végétative, par rejets ;
  • La tige des Carexs est le plus souvent trigone, sauf : Carex Pulicaris, Carex chordorrhiza, Carex lasiocarpa. Ce caractère permet de différencier les Carexs des autres Poacées et Joncacées ;
  • L’essentiel des feuilles est concentré à la base des plantes ;
  • Les feuilles sont engainantes et de type « Poacée ou Graminée » ;
  • Le limbe est lancéolé-effilé et plutôt mince, ce dernier peut-être, soit de taille réduite, ou au contraire très long.
  • Les inflorescences des Carexs sont très complexes, elles peuvent être de plusieurs types ;
    • Épi unique et terminal : Carex chordorrhiza, Carex davalliana, etc ;
    • Épi terminal composé d’épillets serrés : Carex paniculata, Carex montana, etc ;
    • En grappe avec des épis plus ou moins lâches et espacés : Carex pendula, Carex remota, Carex limosa, etc.
  • Les fleurs des Carexs sont essentiellement monoïques (sauf : Carex dioica et Carex davalliana qui sont dioïques) sans corolle, ni calice ;
  • Les fleurs naissent à la base d’une écaille ;
  • Il existe deux types de répartition des fleurs dans l’inflorescence :
    • Épis ou épillets androgynes : les fleurs mâles inférieures et femelles supérieures sont identiques et réunies dans le même épi : (Carex chordorrhiza) ou épillet : (Carex remota, Carex paniculata, etc.) ;
    • Épis unisexués : les fleurs mâles et femelles sont différentes et sont réunies dans des épis mâles supérieurs et épis femelles inférieurs bien différenciés : (Carex pendula, Carex montana, Carex limosa, etc.) ;
    • Pour ce dernier type, les épis peuvent être androgynes contenant donc des fleurs femelles et mâles différentes.
  • Fleurs mâles constituées de deux à trois étamines  ;
  • Fleurs femelles composées de deux stigmates ou de trois stigmates ;
    • deux stigmates : (Carex chordorrhiza) ;
    • trois stigmates : (Carex Pauciflora, Carex Buxbaumii, etc.) ;
  • Les fleurs des Carexs contiennent un seul ovaire, ce dernier contenant un seul ovule ;
  • L’ovaire est enveloppé dans un utricule ouvert au sommet qui laisse dépasser les stigmates ;
  • Cet utricule permet de différencier les Carexs des Poacées et des Joncacées qui, elles, n’en possèdent pas ;
  • De plus, les Joncacées et les Poacées sont munies de fleurs hermaphrodites, ce qui n’existe pas chez les Carexs ;

Fruits des Carexs

Les Carexs produisent des akènes à une graine.

Le Genre Carex sur notre site

Carex alba, Laîche blanche, Carex blanc, Carex alba .Scop, etc.