Botanique Photo et Randonnées

Vous êtes sur : Nocueill.fr > Botanique >> Les plantes décrites par Nocueill >>> La Callune

-Nouveautés-

Chrono-biologie

Hasards 2014

Coronilla Coronata

-Modifications-

Tulipe d’eau.

-Préparation-

Orchis punaise

Infos recherche
Botanique

La Callune vulgaire

Règne Embranchement Classe Sous-Classe Ordre
Végétal Spermaphytes Angiospermes Dicotylédones Éricales
Famille Genre Espèce Floraison Taille
Éricacées CALLUNA CALLUNA Vulgaris L. De juillet à septembre De 50cm à 1m

Callune (Sorcelli) : fleurs. Photo : Roland Cattenoz.

Noms populaires

Callune, Fausse bruyère, Bucane, Béruée, Péterolle, Breuvée. En Italien : Sorcelli, Calluna vulgaris L., etc.

Habitat

Sols arides, landes, tourbières et hauts marais.

Description

Sous-arbrisseau, chaméphyte, sempervirente : elle peut vivre plus de quinze ans et rejette des souches.

Callune. Photo : Roland Cattenoz.

Souche ligneuse.

Tige rameuse et tortueuse.

Feuilles

Feuilles écailleuses, elles sont très petites, de forme linéaire, serrées et disposées de façon opposée-décussée sur les rameaux.

Callune (Bucane) : fleurs. Photo : Roland Cattenoz.

Feuilles persistantes et glabres.

Fleurs

Callune : fleurs. Photo : Roland Cattenoz.

Fruits

Présentation

On la trouve dans divers milieux comme les abords de tourbières, les pinèdes et les landes sub­alpines décalcifiées, pourvu que le sol soit acide.

Callune

La Callune est une pionnière nomade se développant sur des sols pauvres en bases.

En France, la Breuvée est commune partout sauf en Région Médi­terranéenne et en Corse.

Elle est indifférente à l’altitude et croît sur des sols secs à mouillés.

Elle produit une litière  acidifiante et podzolisante.

La Fausse Bruyère est une espèce calcifuge qui contient malgré tout, dans ses racines une forte proportion de chaux, dans des sols en contenant très peu.

La Bucane est un ennemi redoutable pour les végétaux qui l’avoisinent, car elle produit par sa racine des substances chimiques qui inhibent la croissance des autres végétaux : c’est une plante télétoxique.

C’est une plante très visitée par les abeilles car elle produit un nectar abondant. Le miel produit, qui est de qualité inférieure, sert à la fabrication du pain d’épice, en outre il fournit, par fermentation, un excellent hydromel.

Callune. Photo : Roland Cattenoz.

La Péterolle servait pour la confection de petits balais spéciaux servant à l’élevage des vers à soie dans le nord de l’Europe, on l’utilisait aussi pour la confection de balais rustiques et de matelas grossiers.

Les Écossais utilisent la teinture, jaune-doré, produite par les sommités fleuries, pour teindre leur tartans traditionnels.

Des débris de terreau de Callune mélangés à du sable donnent la fameuse terre de bruyère.

D’un point de vue médicinal les fleurs sont un excellent désinfectant pour les voies urinaires.

Elle lutte contre l’urémie. Elle apaise et décongestionne la prostate.

Callune (Béruée) : fleurs. Photo : Roland Cattenoz.

La Breuvée élimine les pertes blanches.

Elle soignait les coliques néphrétiques et les cystites.

On dit que la Péterolle soulage de la goutte et des rhumatismes.

Il existe des exemplaires anormaux de fleurs sans étamines ou à étamines transformées plus ou moins en pétales.

On utilisait sa racine tortueuse en ersatz à la Mandragore comme philtre d’envoûtement.

Racine du nom

Callune : fleurs. Photo : Roland Cattenoz.

Du Grec «Callunein» : balayer, confection ancienne de balais.