Botanique Photo et Randonnées

Vous êtes sur : Nocueill.fr > Botanique >> Les plantes décrites par Nocueill >>> Le Daphné camélée

-Nouveautés-

Chrono-biologie

Hasards 2014

Coronilla Coronata

-Modifications-

Tulipe d’eau.

-Préparation-

Orchis punaise

Infos recherche
Botanique

Le Daphné camélée

Règne Embranchement Classe Sous-Classe Ordre
Végétal Spermaphytes Angiospermes Dicotylédones Myrtales
Famille Genre Espèce Floraison Taille
Thyméléacées DAPHNE DAPHNE Cneorum L. De mi-avril,
à mai-juin,
selon altitude
De 5 à 30cm,
rarement plus de 20cm
sur le Massif du Jura !

Daphné camélée

Noms populaires

Daphné camélée, Thymélée des Alpes, Camélée des Alpes, Petit Thymélée, Daphné alpin, Lauréole odorante, Fausse camélée, Daphne cneorum, etc.

Habitat

Rocailles, pinèdes, pelouses sèches et rocailleuses, bords de corniches, etc.

Description

Le Daphné Alpin est une plante vivace, On estime sa longévité à environ vingt ans.

Daphné camélée

C’est une espèce de sous-arbrisseau sempervirente.

L’écorce des jeunes rameaux est finement pubescente, à la différence de Daphné striata, et tachée de brun.

L’écorce des rameaux les plus âgés n’est jamais ponctuée de brun ! (contrairement au Daphné mezerum).

Daphné camélée

Tiges grêles, qui possèdent de nombreux rameaux divariqués.

Daphné camélée

Les tiges principales sont étalées sur le sol puis redressées.

Feuilles

Elles sont sessiles et coriaces au toucher.

Notre Lauréole odorante a des feuilles persistantes, glabres et de couleur vert clair.

Discolores, elles sont plus claires sur la face inférieure du limbe.

La forme du limbe est linéaire - spatulée et sa longueur varie de 1 à 2 centimètres.

Daphné camélée

Le sommet du limbe est muni d’une mini-échancrure.

Bractées foliacées.

Fleurs

Daphné camélée

La Thymélée des Alpes a des fleurs dotées d’un court pédoncule et regroupées au som­met des jeunes rameaux.

Daphné camélée

Calice tétramère à quatre lobes ovales variant de rouge à blanc. Tube du calice velu à l’extérieur.

Daphné camélée

Les fleurs sont très odorantes. Ce caractère a malheureusement contribué à des prélè­vements qui ont menacé certaines stations. Exemple : Daphne cneorum à Loulle (Jura).

Daphné camélée

Fruit

Chez le Petit Thymélée, les fructifications sont rares.

Daphné camélée, Thymélée des Alpes, Camélée des Alpes, Petit Thymélée, Daphné alpin, Lauréole odorante, Fausse camélée, Daphne cneorum : Fructifications jaunes. Photo : Roland Cattenoz.

Drupes ovoïdes et charnues. Elles sont d’abord de couleur jaune et deviennent brunes à maturité.

Prudence : Les drupes sont toxiques ! ! idem pour le : Bois joli

Daphné camélée, Thymélée des Alpes, Camélée des Alpes, Petit Thymélée, Daphné alpin, Lauréole odorante, Fausse camélée, Daphne cneorum : Fruit à maturité. Photo : Roland Cattenoz.

Après trois années de vaines recherches, j'ai eu la «veine» d’en trouver quelques unes cette année.

Ayant, fleuri de bonne heure cette année. «De bonheur», la plante, cette année, aurait-elle été fré­quentée par les bons insectes au bon moment…

À suivre…

Présentation

Le Daphné camélée fleurit très tôt au printemps. Dans les stations où il est abondant, il égaie les pelouses sèches et pierreuses ainsi que les bords de falaises par sa floraison rose généreuse et son odeur très parfumée.

Daphné camélée

Attention  :  les drupes sont   toxiques   comme pour tous les Daphnés ! !

Le Petit Thymélée a une nette préférence pour les terrains calcaires secs en situation de pleine lumière ou de demi-ombre.

Il est relativement rare sur le territoire Français, sauf dans les Alpes du Sud où il est même noté comme commun. On peut le trouver jusqu’à une altitude de 2 000 mètres.

Daphné camélée

Il est présent, mais très discret en Lorraine, Bourgogne, Jura, Alpes du Nord, Sud-Ouest, Charente-Maritime, Pyrénées, Corbières, Cévennes, Causses et Haute Loire.

La Lauréole odorante est protégée au niveau régional en Bourgogne, Rhône-Alpes, Franche-Comté et Lorraine.

Daphné camélée

Sur le Massif du Jura, le Daphné camélée est connu depuis la deuxième moitié du XVIe siècle par Jean Bauhin.

En effet, Charles Tossanus, pharmacien à Champagnole, a envoyé les premiers exem­plaires de Daphné camélée à fleurs blanches à Jean Bauhin vers 1590.

Daphné camélée

Les fleurs provenaient du même endroit (montagne de Cize) où il se développe encore au­jourd’hui.

Ils faut savoir que le Petit Thymélée a beaucoup souffert de l’arrachage et de la cueillette abusive (et encore aujourd’hui ! ! !) à Ney et à Loulle car il existait une Fête des Daphnés dans la région de Champagnole.

Heureusement, aujourd’hui cette fête n’existe plus, mais certains «anciens» continuent toujours de ramasser des fleurs au nom de la «tradition» tout en sachant que le Daphné camélée est protégé. Il faut absolument faire changer les mentalités ! ! !

Daphné camélée

Actuellement, plusieurs stations de Daphné camélée, à Loulle et à Ney (Jura), sont soumises à une «gestion conservatoire» par le CEN FC qui en est le propriétaire depuis 1997.

Aujourd’hui, c’est Pierre Pepe qui est chargé de surveiller le développement du Daphné camélée dans ces zones. Il organise et participe, avec d’autres bénévoles, notamment de la SHNC, à la réalisation des travaux de conservation tels que des «débrousaillages». Le CEN FC a mis en place un pâturage temporaire par des moutons pour entretenir le site. Le temps nous diras si cette action est bénéfique pour cette station…

Ces stations des environs de Champagnole étaient les seules connues dans le département du Jura jusqu’en 1997. Depuis, d’autres stations ont été découvertes :

En Europe, la Fausse camélée réside dans le Centre et en Espagne.

Pelouse àDaphné camélée et Orchis Mascula

En Suisse, le Camélée des Alpes bénéficie d’une protection. Sur l’Arc Jurassien, il existe une station dans La Combe des Amburnex, à l’Est de La Séche de Gimel, au lieu-dit : Le Moé dans Le Parc Jurassien Vaudois.

Sa présence est aussi notée dans le Vallon de la Brévine et sur La Dôle par Jean François Prost.

À ne pas confondre…

Une autre espèce Française ressemble beaucoup, morphologiquement, au Petit Thymélée, c’est le Daphné Striatum. Ce dernier est extrèmement rare. Il habite la Savoie et les Hautes Alpes. Il est le seul Daphné Français à être protégé au niveau national.

Daphné camélée

Pour finir, les Daphnés, Striatum et Cneorum, sont utilisés pour embellir les rocailles des jardins particuliers. On les trouve dans les jardineries.  

On peut produire une teinture noire avec l’écorce du Thymélée des Alpes (sels de fer).

Racine du nom

Daphné camélée

Le nom vient de la Mythologie Grecque. Daphné, fille de Pénée, est décrite comme le pre­mier amour d’Apollon. Mais, ayant voulu le fuir pour échapper au mariage et à la mort. Elle fut métamorphosée en fleur de Laurier : Daphné par Zeus.