Botanique Photo et Randonnées

Vous êtes sur : Nocueill.fr > Botanique >> Les plantes décrites par Nocueill >>> La Droséra à feuilles rondes

Dernières pages

Chrono-biologie

Hasards 2014

Coronilla Coronata

Modifications

Botryche lunaire

En préparation

Limodore abortivum

Infos recherche
Botanique

La Droséra à feuilles rondes

Règne Embranchement Classe Sous-Classe Ordre
Végétal Spermaphytes Angiospermes Dicotylédones Caryophyllales
Famille Genre Espèce Floraison Taille
Droséracées DROSERA DROSERA Rotundifolia L. De juin à août selon l’altitude De 5 à 12cm

Drosera Rotundifolia

Noms populaires

Droséra à feuilles rondes, Rossolis à feuilles rondes, Roselle, Rosée du soleil, Herbe à la rosée, Herbe à la goutte, Rossolaire, Oreille du diable, Drosera Rotundifolia L., etc.

Habitat

On trouve l’Herbe à la rosée principalement dans des zones humides : bas-marais, tour­bières, suintements et bords de «gouilles», etc.

Description

L’Herbe à la rosée est une Plante hémicryptophyte, carnivore.

Pendant la saison hivernale les feuilles de la la Rosée du soleil, au stade embryonnaire, forment un bourgeon d’hiver.

Drosera Rotundifolia

Ses feuilles sont munies d’innombrables glandes qui sécrètent un liquide visqueux, ce dernier a pour but d’engluer les insectes et de les empêcher de bouger.

Ensuite, la feuille se replie sur elle même, lentement, pour digérer, à l’aide d’enzymes, les insectes piégés.

Drosera Rotundifolia

Les feuilles de la Drosera Rotundifolia sont constituées en rosette basilaire, rondes et étalées, elles se rétrécissent au sommet.

Le limbe se rétrécit soudainement en un pétiole long de 1 à 3 centimètres.

Drosera Rotundifolia

Les cils visqueux, de couleur rouge, ne sont présents que sur le limbe, pas sur le pétiole.

Droséra à feuilles rondes

Gouttelettes pourpres sur le limbe des feuilles.

Fleurs

Inflorescence : une seule hampe florale, le plus souvent.

Hampe florale rougeâtre, frêle et dressée, naissant au cœur de la rosette basilaire.

Drosera Rotundifolia

Inflorescence : en grappe terminale lâche, de petites fleurs blanches, généralement peu nombreuses, de quatre à huit.

Inflorescence souvent ramifiée naissant au centre de la rosette.

Corolle à cinq pétales blancs.

Drosera Rotundifolia

Calice à cinq sépales plus fins que les pétales.

Gynécée

Gynécée : stigmate de forme ronde de couleur blanchâtre.

Fruit

Capsule s’ouvrant par trois valves.

Présentation

En France, la Drosera Rotundifolia se situe à des altitudes moyennes entre 600 à 2 000 mètres.

Drosera Obovata

On trouve la Roselle, dans les tourbières et dans pratiquement toute la France, sauf en Ré­gion Méditerranéenne et dans les Alpes Maritimes.

Flore Michalet : extrait
Extrait de la Flore Michalet.

En Franche Comté, c’est la plus courante, on peut la rencontrer avec la Drosera Anglica et la Drosera Obovata : cette dernière est un hybride de Drosera Rotundifolia et Drosera Anglica.

Dans le Doubs, il existe des tourbières aménagées vers Frasne : un parcours (sur pilotis en bois) permet une visite documentée de ce milieu tourbeux remarquable.

Droséra à feuilles rondes

Mais, comme les autres Droséras, les Rossolis à feuilles rondes sont menacées du fait de la disparition de leur habitat dont l’intérêt écologique est encore trop souvent mal perçu au niveau de la gestion locale (manque d’éducation ?…).

En France elle est inscrite sur la liste rouge des plantes protégées, toutefois, des pré­lèvements à des fins médicales sont encore effectués.

Drosera Rotundifolia

Le ramassage, l’utilisation et le transport de Droséras sauvages sont interdits. Le com­merce en est strictement règlementé et ne concerne que des specimens de culture.

Pour de plus amples information voici deux liens sur les  plantes menacées et pro­tégées  :

Racine du nom

Droséra à feuilles rondes

Du Grec «Drosos» : rosée, par allusion à l’aspect des gouttelettes sur les feuilles.

Selon le LIvre : Le monde des plantes d’Alfred-Edmund Brehm, sur lequel nous revenons plus bas :

«Les deux noms de Rossolis et Drosera ont la même origine et font tous deux allusion aux gouttelettes de liquide qui couvrent les feuilles et qu’on a comparées à des gouttes de rosée. Drosera vient du Grec drosos, rosée ; Rossolis, qui devrait s’écrire en deux mots, Ros et Solis, signifie rosée du soleil. Rossolis est d’ailleurs l’ancien nom dont se servait Joseph Pitton de Tournefort et il est regrettable que Linné, par un purisme arbitraire de nomenclature, ait cru devoir changer ce nom poétique en celui de Drosera dont l’étymologie grecque est moins familière et qui par conséquent en dit moins à l’esprit».

La Droséra à feuilles rondes :
son Histoire en Histoires

On utilisait autrefois la Rosée du soleil en infusions pour guérir ou atténuer l’asthme, les quintes de toux et les ulcères pulmonaires.

Drosera Rotundifolia

La Rissole était aussi administrée contre certaines maladies des yeux.

L’Oreille du Diable est une plante qui rendrait les moutons malades.

De la carnivorité des Drosera