Botanique Photo et Randonnées

Vous êtes sur : Nocueill.fr > Botanique >> Les plantes décrites par Nocueill >>> L’Épipogon Sans Feuilles

-Nouveautés-

Chrono-biologie

Hasards 2014

Coronilla Coronata

-Modifications-

Tulipe d’eau.

-Préparation-

Orchis punaise

Infos recherche
Botanique

L’Épipogon Sans Feuilles

Règne Embranchement Classe Sous-Classe Ordre
Végétal Spermaphytes Angiospermes Monotylédones Orchidales
Famille Genre Espèce Floraison Taille
Orchidacées EPIPOGIUM EPIPOGIUM Aphyllum Sw. De juin à septembre De 5 à 25cm

Image d’Épipogon

Noms populaires

Épipogon sans feuilles, «Ghost orchid» dans la langue anglaise : Orchidée fan­tôme, Epipogium Aphyllum Sw., etc.

Habitat

Gorges à l’ombre, bordures de torrents forestiers, tapis de mousses épais, forêts de montagnes fraîches et humides, hêtraies, pessières et hêtraies-sapinières à humus profond.

Description

Plante vivace et géophyte qui ne produit pas de chlorophylle. L’ensemble des organes sont glabres.

Son rhizome peut être comparé visuellement à du corail. La persistance de ce système racinaire favorise l’apparition de touffes qui produisent de nombreuses hampes florales.

Les racines produisent des mycorhizes qui permettent à la plante se se nourrir grâce à aux espèces environnantes.

Tige florifère unique de couleur blanche et rosée.

Image d’Épipogon

Absence totale de feuilles : plante aphylle. En réalité, les feuilles, au fil de l’évolution, se sont transformées en trois à quatre petites écailles engainantes le long de la hampe florale.

Inflorescence en épi terminal lâche, composée de deux à huit fleurs.

Image d’Épipogon

Vu la taille de la plante, les fleurs, pendantes et odorantes sont assez grosses. On y retrouve les six tépales caractéristiques des Orchidacées, sauf qu’il ne se produit pas de résupination : le labelle est donc dirigé vers le haut.

Image d’Épipogon

Fleurs composées de cinq tépales libres à peu près identiques de forme lancéolée-linéaire et de couleur vert-jaunâtre. Le sixième tépale : le labelle, trilobé, est le plus imposant. Sa coloration n’est pas la même, Il est blanc translucide, ponctué de rose.

Image d’Épipogon

Éperon épais et court.

Gynostème jaune-verdâtre.

Fruits en capsules.

Présentation

Image d’Épipogon

Le rendez-vous avec cette Orchidée reste  un moment unique . L’Épipogon sans feuilles évoque la fragilité par la finesse de ses traits et sa taille réduite.

La délicatesse mêlée à la beauté de ses fleurs nous charment dès le premier coup d’œil. L’Épipogon sans feuilles conquiert notre attention et force notre respect. Son élégance et son originalité exercent sur nous  une profonde attirance .

Image d’Épipogon

En effet, quand on découvre l’Épipogon, on se rend compte que cette plante ne possède pas de feuilles, parce que dans la réalité, elle se comporte comme un champignon pour se procurer de la nourriture voir plus haut : description. L’Épipogon sans feuilles vit en symbiose en fixant ses racines sur celles des Hêtres, des résineux et des Vaccinium (Myrtilles). On ne le considère pas réellement comme parasite car la relation est réciproquement favorable pour les différentes espèces associées.

Il existe  une liaison subtile et mystérieuse  entre l’Orchidée fantôme et la Racine de Corail que l’on peut rencontrer simultanément quelques fois dans les mêmes stations.

On dit que c’est une plante à éclipse. Il parait même que, certaines années, les fleurs peuvent éclore sous terre. De l’autre côté de la Manche, elle est d’ailleurs appelée : Orchidée fan­tôme «Ghost Orchid».

Image d’Épipogon

Afin de compléter son originalité, les fleurs brandissent leur labelle vers le haut et non vers le bas comme la majeure partie des Orchidées. Il n’y a donc pas de résupination.

Autrement, c’est une espèce qui préfère un couvert forestier assez dense et l’Étage Monta­gnard, entre 400 et 1 800 mètres d’altitude, pour se développer pleinement. Elle réclame des sols à litière épaisse et une ambiance assez humide.

Image d’Épipogon

En France, sa rareté reste d’actualité sur l’ensemble des zones montagneuses : Alsace, Lorraine, Franche-Comté, Rhônes-Alpes (les environs de Sallanches accueillent d’importantes populations ! ! !), Auvergne, Languedoc-Roussillon, Aquitaine, Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d’Azur et même la Corse. Son nom figure sur la liste rouge des espèces menacées et protégées au niveau national.

Pour le reste de l’Europe, sa présence est attestée dans presque toutes les montagnes en Allemagne, Suisse, Ex-URSS, Grande-Bretagne, Roumanie, Grèce…

Dans le reste du monde, ses habitats sont le Caucase, la Sibérie et le Japon.

Image d’Épipogon

En Franche-Comté, c’est  un spectacle rarissime . En tout cas, c’est avec grand plaisir que nous vous présentons l’Épipogon sur le site Nocueill.

Nous remercions tout particulièrement nos amis Denise et Paul Ilhat botanistes de la SHNC qui nous accordé l’immense privilège de découvrir l’Épipogon sans feuilles en 2008 vers le Lac de Bonlieu alors que sa dernière mention à cet endroit datait de 1958. Notons que Denise et Paul ont prospecté le site, chaque année depuis 1985…

Image d’Épipogon

La région de «La Petite Écosse» devient un bastion-refuge à l’intérieur du Massif du Jura pour beaucoup d’Orchidées très rares en France (Orchis de spitzel, Liparis de loesel…).

Les mentions anciennes et récentes sont plus nombreuses sur le versant Est que sur le versant Ouest du Massif Jurassien.

Image d’Épipogon

Aujourd’hui, sa discrétion ne permet pas de juger exactement de son degré de rareté, mais on sait qu’elle est très sensible aux boulversements du milieu comme la réalisation de déssertes, l’ouverture du couvert forestier et le fouissement du sol qu’il soit animal, Sangliers, ou mécanique, tracteurs des forestiers, etc.

Racine du nom

Image d’Épipogon

Du Grec : Les botanistes anciens désignaient ainsi la plante en raison de son labelle dirigé vers le ciel et de l’absence de feuilles sur la tige.

L’Épipogon Sans Feuilles :
son Histoire en Histoires

Pour que notre Comté reste Franche et notre Massif, Jurassien :

Image d’Épipogon

Si vous la voyez au hasard de vos promenades, il va sans dire et redire qu’elle ne doit en aucun cas se retrouver dans le vase réservé à vos cueillettes sauvages ou même comme d’autres (Cyclamens en particulier) entrain de sécher sur le talus d’un parking à touristes ravageurs ! ! !

En cas de contrôle vous seriez exposé à une forte amende et même à des pousuites judiciaires si une association de protection déposait une plainte contre X.

L’Épipogon sans feuilles figure sur la  liste rouge  des espèces menacées et protégées au niveau national.