Botanique Photo et Randonnées

Vous êtes sur : Nocueill.fr > Botanique >> Les plantes décrites par Nocueill >>> La Gentiana pneumonanthe

-Nouveautés-

Chrono-biologie

Hasards 2014

Coronilla Coronata

-Modifications-

Tulipe d’eau.

-Préparation-

Orchis punaise

Infos recherche
Botanique

La Gentiane pneumonanthe

Règne Embranchement Classe Sous-Classe Ordre
Végétal Spermaphytes Angiospermes Dicotylédones Gentianales
Famille Genre Espèce Floraison Taille
Gentianacées GENTIANA GENTIANA pneumonanthe Tardive, d’août à septembre De 15 à 40cm

Gentiana pneumonanthe

Noms populaires

Gentiana pneumonanthe, Gentiane des marais, Pulmonaire des marais, Gentia­na pneumonanthe, etc.

Habitat

Prairies humides, tourbières et bas-marais.

Description

La Pulmonaire des marais est une plante vivace et hémicryptophyte.

Tige simple assez feuillée.

Feuille à limbe mince, de forme linéaire à lancéolée.
Le limbe est marqué d’une nervure principale.

Phyllotaxie opposée.

Inflorescence en groupe, plutôt terminale. Les fleurs se trouvent à l’aisselle des feuilles su­périeures.

Gentiana pneumonanthe

Fleur dressée. De couleur bleu-azur foncé, mesurant de trois à cinq centimètres de long.

Les fleurs sont sub-séssiles : presque séssiles.

Calice en cloche à cinq divisions effilées.

Gentiana pneumonanthe

Corolle en tube à la base puis devenant renflée en cloche.

Cinq lobes triangulaires aigus au sommet.

La corolle est aussi bleu-azur à l’intérieur avec des stries et ponctuations vertes.

Androcée : Anthères soudées entre elles.

Gentiana pneumonanthe

Gynécée : deux stigmates enroulés.

Fruit mûr elliptique.

Présentation

Notre Gentiana pneumonanthe possède de grandes et superbes fleurs bleues.

En Franche Comté elle devient rare du fait de la disparition des milieux humides qu’elle affectionne.

Les stations de Gentiane des marais sont beaucoup plus nombreuses dans le dépar­tement du Jura que dans les autres départements de la Région.

Les stations des plaines ont pratiquement toutes disparu.

Gentiana pneumonanthe en bouton

En France sa répartition est inégale. Toutefois la Pulmonaire des marais reste rare dans beaucoup d’endroits.

La Gentiane des marais occupe les terrains siliceux de l’Aveyron.

Elle est encore assez commune dans quatre de nos régions :

Par contre elle devient peu courante dans les autres régions du terretoire :

La Pulmonaire des marais est rarissime en Région Méditerranéenne.

En Europe, elle est disséminée un peu partout, tout en étant rare.

Elle est protégée en Suisse.

Dans le reste du monde, elle habite le Caucase et la Sibérie.

La Gentiana pneumonanthe ne s’élève jamais plus haut que l’Étage Montagnard : de 800 à 1 000 mètres d’altitude.

Du fait de sa raréfaction, la Gentiane des marais est une plante à ne jamais prélever. Si on peut aussi éviter de la piétiner, c’est encore mieux…

Racine du nom

De «Gentios» : Roi d’Illyrie, il aurait découvert les vertus thérapeutiques de ces plantes, au IIe sciècle.

Un trio particulier 
Azuré, Gentiane et Fourmis