Logo

Vous lisez : Botanique > Une Plante NoCueill >> La Nivéole du printemps

La Nivéole du printemps

Règne

Végétal

Embranchement

Spermaphytes

Classe

Angiospermes

Sous-classe

Monocotylédones

Ordre

Liliales

Famille

Amaryllidacées

Genre

LEUCOJUM

Espèce

Leucojum vernum L.

Taille

De 15 à 40cm

Floraison

De fin février à avril(1)

__________________
1 - Floraison très précoce

Leucojum vernum, Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte. Photo : Roland Cattenoz

Noms populaires

Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte (à Mouthier), Leucojum vernum l., Snowflake : Flocon de neige (en anglais).

Racine du nom

Nivéoles, Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte, Leucojum vernum l., Snowflake.

Du latin « Leucos » : blanc par allusion à la couleur du périgone. Ce mot dérive du Grec : Leucoion, qui était déjà utilisé par Théophraste pour nommer à la fois les Perce-Neige et les Nivéoles.

Habitat

Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte, Leucojum vernum l., Snowflake.

Forêts résineuses et feuillues, prairies, lisières, rives et vergers.

Description

Plante géophyte à bulbe.

La Cocotte est une plante glabre.

Son bulbe est presque rond et mesure environ 2cm de diamètre.

Nivéoles

Le Perce-neige produit des bulbes de remplacement qui lui permettent de se multiplier de manière végétative.

Plante acaule car la tige unique est en réalité un pédoncule !

Tige robuste qui porte une seule fleur pédicellée et penchée au sommet.

Nivéoles du printemps, Grelots blancs, Perce-neige, Cocottes, Leucojum vernum l., Snowflakes.

Feuilles

Elles sont au nombre de trois ou quatre, elles sont toutes basales et de couleur vert foncé.

Le limbe est charnu et vernissé. La taille de celui-ci ne dépasse pas la fleur terminale.

La forme des feuilles est plutôt lancéolée avec un sommet obtus.

Spathe membraneuse de couleur vert clair à la base de la fleur. Cette dernière est engainante sur le pédicelle courbé et soudée en capuchon au sommet.

Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte, Leucojum vernum l., Snowflake. En boutons

Pédicelle arqué qui laisse pencher la fleur. Il est moins épais que le reste de la tige.

Ce pédicelle naît à l’aisselle de la spathe située au sommet de la tige.

Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte, Leucojum vernum l., Snowflake.

Fleur

Grosse fleur blanche, solitaire et penchée en position terminale.

La Fleur du Flocon de neige est hermaphrodite et régulière.

Périgone en cloche.

Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte, Leucojum vernum l., Snowflake. Fleur

Cette fleur est longue de 1,5 à 2cm environ. Elle est constituée de six tépales blancs (trois sépales externes et trois pétales internes), ovales et égaux.

Les tépales sont brusquement rétrécis au sommet et formés d’un petit capuchon épaissi taché de vert à l’extérieur.

Androcée à six étamines. Filet blanc et anthères orangées.

Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte, Leucojum vernum l., Snowflake.

Gynécée : style blanc et stigmate en pointe verte.

Fruit de Leucojum vernum, Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte. Photo : Roland Cattenoz

Fruit : Capsule en forme de poire à trois loges.

Graines blanchâtres qui produisent à leur surface un petit bourrelet.

Présentation

La Nivéole du printemps possède une grosse fleur blanche qui est superbe.

Lorsqu’elles sont réunies en colonies comme c’est le plus souvent le cas, elles enchantent les sous-bois et les prairies en annonçant le début de la saison de végétation.

Colonie de Nivéoles du printemps, Grelots blancs, Perce-neige, Cocottes, Leucojum vernum l., Snowflake.

Elles détiennent même la capacité de percer la neige pour fleurir, d’où le nom commun de Perce-neige, souvent utilisé à tort, car il désigne en fait une autre plante : Galanthus Nivalis, qui ressemble au Grelot blanc et fleurit tout aussi précocément.

Mais sur le Massif du Jura, le Perce-neige et la Nivéole ne peuvent pas être confondus, car le premier ne se développe que dans le Centre et l’Ouest de la France.

Attention ! Si la Nivéole est belle, elle n’en est pas moins vénéneuse, car elle contient des alcaloïdes toxiques comme la leucoïne et la lycosine.

Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte, Leucojum vernum l., Snowflake.

Le Perce-neige n’existe donc pas naturellement dans les forêts montagnardes Jurassiennes. Par contre, on rencontre souvent les deux espèces côte à côte dans les jardins.

En France, le Grelot blanc est mentionné comme assez commun de 100 à 1 500m d’altitude dans les Alpes et le Nord Est. Il reste discret dans le Sud Est et manque partout ailleurs.

Sur le Massif du Jura, la Nivéole du printemps est notée comme assez abondante, elle peuple surtout les stations à humidité atmosphérique élevée et riches en éléments nutritifs comme les forêts fraîches de montagne. Par contre, elle est relativement rare dans les bois marécageux des plaines du Jura et de la Bresse.

Le Grelot blanc est originaire d’Europe Centrale. On le trouve aussi en Suisse, en Belgique, en Allemagne, en Autriche, en Tchécoslovaquie, en Hongrie, en Russie et en Roumanie.

Un avenir préoccupant

Leucojum vernum, Nivéole du printemps, Grelot blanc, Perce-neige, Cocotte. Photo : Roland Cattenoz

Il faut savoir que la Nivéole du printemps est une plante protégée en Champagne-Ardennes, en Lorraine et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

En Franche Comté La cueillette en est réglementée.

La Nivéole du printemps aurait déjà disparu des Alpes-Maritimes et de la Région Parisienne.

Un variante plus tardive