Logo

Vous lisez : Botanique > Une Plante NoCueill >> L’Orchis militaire

L’Orchis militaire

Règne

Végétal

Embranchement

Spermaphytes

Classe

Angiospermes

Sous-classe

Monocotylédones

Ordre

Orchidales

Famille

Orchidacées

Genre

ORCHIS

Espèce

Orchis militaris L.

Taille

De 20 à 50cm

Floraison

De mai à juin

Orchis militaire

Noms populaires

Orchis militaire, Orchis guerrier, Orchis casqué, Orchis militaris L., etc.

Racine du nom

Du Grec « Orkhis » : testicule. Allusion à la forme du bulbe.

Habitat

Prairies, pâturages, bois très clairs et lisières.

Description

Orchis militaire

Espèce géophyte à tubercules ovoïdes.

Plante glabre à tige robuste.

Orchis militaire

Feuilles basales plus nombreuses que les feuilles caulinaires.

Le limbe est de forme oblongue à lancéolée.

Feuilles vertes le plus souvent dressées. Elles ne sont pas parsemées de taches brunâtres.

Les feuilles caulinaires, beaucoup plus petites que les feuilles basales, sont réduites à des gaines.

Orchis militaire

Inflorescence en épi conique, terminal et plutôt lâche à nombreuses fleurs.

Orchis militaire

Lors de la floraison, ce sont les fleurs situées à la base de l’inflorescence qui s’ouvrent les premières.

Orchis militaire

Éperon égalant la moitié de l’ovaire et dirigé vers le bas.

Orchis militaire

Périgone à six tépales :

  • Cinq tépales connivents (trois tépales externes et deux tépales internes) qui forment un casque pointu de couleur rose pâle, veiné de pourpre à l’intérieur ;
  • Un tépale interne et descendant : le labelle, de couleur pourpre, rose et blanc ponctué de houppes purpurines.

Orchis militaire

Le labelle de l’Orchis militaris est trilobé, il comporte :

  • Deux lobes latéraux linéaires ;
  • Un lobe médian plus grand divisé en deux lobules arrondis. Présence d’un appendice pointu dans l’échancrure qui sépare les deux lobules, chez Orchis Simia, les deux lobules sont linéaires et plus étendus !).

Graine d’Orchis Militaris, selon Hippolyte Jacques Coste. Schéma Roland Cattenoz.

Graine d’Orchis militaris : illustration d’après la Flore d’Hippolyte Jacques Coste.

Fruit : capsule à nombreuses graines.

Présentation

L’Orchis militaire est encore assez abondant dans la dition. Sa beauté ne peut pas laisser indifférent.

Orchis militaire

Orchis militaris L. colonise de préférence les prés non amendés et les côteaux calcaires secs bien exposés.

On peut trouver l’Orchis guerrier un peu partout en France, sauf sur la pointe Ouest.

Il est tout de même protégé régionalement en Auvergne, Basse Normandie et Centre.

Orchis militaire

Sur le Massif du Jura, l’Orchis casqué se développe à basse altitude aux environs de Dole, de Montbéliard, en Bresse, dans le Vignoble, dans la Plaine de l’Ain, dans le Pays de Gex, etc.

À moyenne altitude on trouve l’Orchis militaire jusqu’à : Pontarlier, Morteau, Longchaumois, etc.

Orchis militaire

On peut encore rencontrer l’Orchis casqué sur le plus haut chaînon (1 400m) aussi bien du côté oriental que du côté occidental comme au Col du Crozet ou au Chasseron.

L’Orchis guerrier est présent en Europe Centrale et au Moyen Orient.

Orchis militaire

L’Orchis casqué est protégé en Suisse,  comme la plupart des Orchidées.

Orchis Singe

Attention ! ! L’Orchis militaire ressemble, à s’y méprendre, à l’Orchis Simia de par les couleurs et le détail des fleurs. Cette dernière est beaucoup plus rare dans le Jura, il ne faut surtout pas les confondre ni les cueillir, comme toutes les Orchidées… Ces dernières, qui affectionnent les sols pauvres, sont particulièrement décimées par :

  • Le sur-amendement et ses apports de produits agro-chimiques ;
  • Le pâturage qui devient de plus en plus intensif, quand il n’est pas remplacé par des cultures mécanisées qui ne font grand cas de la diversité ;
  • Les travaux de drainages qui affectent des surfaces toujours plus grandes ;
  • Leur épargner la cueillette, c’est déjà : prendre sa part dans leur conservation !

L’Orchis militaire :
son Histoire en Histoires

Orchis militaire

Autrefois on produisait une poudre appelée « Salep » à base de tubercules séchés de certaines Orchidées. Cette poudre, riche en amidon et très digeste, était administrée aux enfants et aux convalescents.

Orchis militaire

Ce sont les tubercules d’Orchis Mascula qui étaient en majorité utilisés pour confectionner le Salep, mais on utilisait aussi les bulbes des autres Orchidées du Genre Orchis.

Chez nous, le Salep, à la mode au début du XXe siècle, n’est plus utilisé aujourd’hui. Les pharmaciens le recevaient d’Iran où il est toujours produit.

Orchis militaire

Une championne de l’hybridation

Orchis militaires

Quelques exemples d’hybridation

Orchis Beyrichii Hybridation : Orchis militaire avec Orchis Singe

Hybride :
Orchis militaire avec Orchis singe : Orchis x Beyrichii qui nous a été signalée aux alentours de Doucier et de l’Équevillon (Jura). Celle que nous avions vu à Doucier (Jura) a disparu après une seule floraison.

Orchis x hybrida, Hybridation : Orchis militaire avec Orchis pourpre. Côte d’Or 2011.

Hybride :
Orchis militaire avec Orchis pourpre : Orchis x hybrida, entre Orchis militaire (à gauche) et Orchis pourpre (à droite). Je l’ai photographiée en Bourgogne grâce à Mr Vincent Gillet qui est conservateur de certaines stations botaniques de sa région.

Orchis x spuria, Hybridation : Orchis militaire avec Orchis homme pendu. Côte d’Or, 2011.

Hybride :
Orchis militaire avec Orchis homme pendu : Orchis x spuria, photographiée en Bourgogne grâce à Monsieur Gillet que je remercie pour m’avoir permis de découvrir ces raretés aussi exceptionnelles.